Bonjour,

Je me présente, je m'appelle Guillaume Sudant. je prépare actuellement une thèse au Laboratoire de Réactivé et Chimie du Solide sur le thème des nanomatériaux.

J'utilise couramment pour mon travail le microscope électronique à balayage pour observer la morphologie des matériaux que je synthétise. Pendant mes heures de repos j'utilise cet outil pour observer le monde de l'infiniment petit sous un autre oeil. Observer les choses de la vie courante...Un jour, on s'est tous dit :"j'aimerais bien voir comment c'est fait ce truc là" en parlant d'une mouche ou des fibres d'un tissu.

J'ai donc réalisé ce site Internet pour vous faire découvrir le monde de l'infiniment petit et vous faire partager mon enthousiasme sur ces choses merveilleuses qui nous entourent.

 

Commençons par une devinette...

Qu'est ce que c'est?

Pas trouvé..??

 

Il s'agit du filament d'une ampoule

Impressionnant n'est ce pas! Je n'ose pas imaginé ce que vous aviez bien pu trouver!!!

Il existe la section qu'est ce que c'est? pour d'autres devinettes!!

Maintenant voyons un peu comment ces images sont faites et comment les échantillons sont préparés pour être observé.

Sans entrer dans le détail de la technique du microscope électronique à balayage, je vais plutôt vous présenter ici par quelques photos la méthode utilisée.

1er étape: La préparation de l'échantillon

L'échantillon doit être préalablement séché. Il est ensuite nécessaire de le prendre avec précaution, car il devient cassant. On le dépose alors sur un support approprié.

   

 

2eme étape: La métallisation de l'échantillon

L'échantillon doit être métallisé. C'est a dire qu'on recouvre l'échantillon d'un fine couche d'un métal précieux (platine ou or) conduisant bien le courant électrique . Les électrons provenant du canon à électron situé dans le microscope vont ainsi pouvoir mieux "circuler" à la surface de l'échantillon et permettre une observation correcte.

 

Appareil servant à la métallisation des échantillons

 

Une abeille métallisé avec de l'or (la couche d'or ne représente que quelques atomes d'épaisseur!!!)

 

3eme étape: mise en place de l'échantillon dans le microscope

Le principe de fonctionnement est d'envoyer sur l'échantillon des électrons. La surface de l'échantillon va "refléter" ces électrons. Les électrons sont ensuite reçu par un détecteur pour créer un point de l'image. En fonction de la topographie de l'échantillon, ce point aura une intensité plus ou moins forte. Le microscope effectue un balayage sur la toute la surface de l'échantillon de façon a reconstituer une image.

Le microscope fonctionne sous vide pour permettre un libre parcours des électrons (un peu comme dans le poste de votre télévision), l'ensemble est géré par un ordinateur. La tension accélératrice du canon à électron peut atteindre 25000 volts.

 

Vue générale du microscope, l'informatique permet un traitement facile des données. 

 

 

L'intérieur du microscope et le porte échantillon

 

4éme étape: Regarder, Admirer, ...

J'ai commencé a utiliser le microscope électronique a balayage lors de mon stage de maîtrise. Depuis c'est toujours un réel plaisir d'utiliser ce matériel pour mon travail, mais aussi de pouvoir découvrir pendant mes heures de repos le monde de l'infiniment petit...et de le faire découvrir au plus grand nombre.

 

Suite de la visite!

 

Je vous rappelle que vous pouvez quitter a tout moment la visite en choisissant un des icônes situés sur la gauche de la fenêtre et ainsi vous balader tranquillement dans les différentes sections du site.